Le Grand Maître

Arts martiaux à Lyon

Maître Rémi Mollet a débuté les arts martiaux en 1973. Il est haut-gradé en Taekwondo et Hapkido (self-défense coréenne). Ses grades sont aussi nombreux dans divers autres arts martiaux coréens : Daehan Hapkido, Sin Moo Hapkido, etc. Il est également diplômé en Kick-Boxing.

Dans sa vie professionnelle il est professeur de Lettres Classiques au collège-lycée Albert de Mun à Nogent/Marne (94).

Sa reconnaissance est internationale. Il a été nommé « Instructeur de l’année » par le Hall of Fame en Floride (U.S.A.) en Septembre 1998 et Septembre 2004. Il est diplômé d’état en France et Instructeur certifié « Maître W.T.F. » en Corée. Aux Etats-Unis encore, il a reçu le « Silver Life Achievement Award » récompensant plus de trente ans au service des arts martiaux. En 2009, il a été nommé « Grandmaster » de l’année pour le Taekwonkido.

En 1988, afin de promouvoir les arts martiaux coréens, Maître Rémi Mollet a écrit un livre « Découvrir le Taekwondo » (aux éditions Amphora), en 2006 l’ouvrage « Hapkido, Art Coréen d’autodéfense » (Budo Edition) et en 2010 « Le guide du Taekwondo » (également chez Budo Editions). D’autres ouvrages sont en préparation. Il a sorti le premier DVD en France sur le Taekwondo « Encyclo TKD ». Parallèlement, il écrit régulièrement dans des magazines spécialisés dans les arts martiaux et sports de combat. Il a d’ailleurs lui-même fait l’objet de nombreux articles dans la presse (« Taekwondo-Choc », « Karate-Bushido », « Arts Martiaux Traditionnels d’Asie », « Taekwondo Times », Dragon, etc.).

Pendant près de 15 ans, au sein de la Fédération de karaté (car à l’époque le Taekwondo y était rattaché), il a œuvré à diverses tâches : Juge Technique National, arbitre National, Juré aux Passages de Grades et aux Diplômes d’instructeur Fédéral, Responsable Technique du Val de Marne de 1988 à 1996, Membre de la Commission Technique Nationale pendant 3 ans (c’est lui qui a rédigé les premiers cahiers techniques fédéraux en France), responsable du Collège des Professeurs de la ligue Ile de France. Il est actuellement Président de l’Union Fédérale de Taekwonkido, créée en 1996.

Certains de ses élèves sont devenus de grands champions : Valérie Chevé (plusieurs fois Championne de France), Thierry Troudart (multiple Champion de France, Vainqueur de la Coupe de Méditerranée, 3ème au Championnat du Monde à New-York en 1993) ou encore Pascal Gentil (Médaille d’Or à la Coupe du Monde et 3ème aux jeux Olympiques de Sydney en 2000) qui a débuté dans l’un de ses clubs.

Après avoir passé autant d’années à développer le Taekwondo, Maître Rémi Mollet s’est employé à promouvoir un autre art coréen : le Hapkido. Dans les années 90, il a jugé bon de réunir les principales tendances du Hapkido en France et a créé l’Union Fédérale de Hapkido. Depuis, nombreuses ont été les démonstrations tant en France qu’à l’étranger et nombreux ont été les stages qu’il a prodigués. Tous ces efforts ont abouti à une démonstration qu’il a effectuée lors de la Nuit des Arts Martiaux de Paris Bercy le 25 Mars 2000 et qui a remporté un vif succès. Il a également participé au salon des Arts Martiaux de Vincennes (parc Floral) en octobre 1999 et en octobre 2000. Il a effectué deux démos de Taekwondo, Hapkido, Taekwonkido aux 2 premières nuits des arts martiaux traditionnels, en 2007 et 2008, organisées par le magazine Dragon – Art et Combat.

Depuis de très nombreuses années, il est un disciple de Me Park Hae-Man, 10ème dan de l’école Chung Do Kwan et 9e dan Kukkiwon (siège mondial du Taekwondo à Séoul). Me Park Hae-Man a par ailleurs été responsable de l’école des cadres du Kukkiwon et entraîneur officiel des gardes du corps du Président Sud-Coréen à la Maison Bleue.

Me Mollet est aussi, depuis plus de 40 ans, l’élève du Me vietnamien Michel Morlon, fondateur du Khido.

La seconde « patrie » de Maître Rémi Mollet, c’est naturellement la Corée. Il y va tous les ans afin de se ressourcer et de s’entraîner.

Pour finir, il est Directeur Technique du Cénacle, vaste amicale de clubs qui regroupe une quarantaine de Do-Jangs (salles d’entraînement) à Paris et en régions Ile de France, Auvergne Rhône-Alpes, Nouvelle Aquitaine, P.A.C.A., et à l’étranger (Suisse, Canada, Pays-Bas,…). Il va régulièrement y animer des stages et faire profiter les pratiquants d’une expérience pédagogique de plus de 40 ans.